Type de poêles

Publié le 29/09/2016

  • Type de poêles
  • Type de poêles
  • Type de poêles

Le poêle à bois revient à la mode et s’impose comme l’une des solutions de chauffage favorites des français. Cela s’explique par la hausse des prix des autres combustibles (le bois énergie étant à ce jour le combustible le moins cher) et les améliorations technologiques apportées aux poêles à bois modernes. L’achat d’un poêle à bois vous permettra même d’obtenir certaines aides pouvant largement amortir son prix. Plusieurs types de poêles existent sur le marché, découvrez leurs avantages et leurs inconvénients pour faire votre choix !

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Avant de décider de quel type de poêle à bois vous avez besoin, il est important de savoir si le poêle à bois est une bonne solution de chauffage pour vous. Ainsi nous allons vous récapituler quels sont les avantages et les inconvénients de ce système.

Tout d’abord, l’achat d’un poêle à bois donne droit à plusieurs aides pour vous aider dans cet investissement. Vous bénéficierez ainsi d’un crédit d’impôt à hauteur de 30 % et pourrez disposer d’une Prime Energie qui vous permettra d’économiser plusieurs centaines d’euros.

Chauffage d’appoint au très bon rendement (environ 80 %), le poêle à bois présente les avantages et inconvénients suivants :

Les avantages du poêle à bois

Le combustible le moins cher du marché

Pas d’émissions de gaz à effet de serre

 
  • Procure une chaleur « par rayonnement », particulièrement agréable

Très facile d’utilisation

L’entretien vous prendra peu de temps

 

 

Les inconvénients du poêle à bois

    • La température de la maison n’est pas homogène

Requiert que l’on surveille le feu régulièrement

    • Besoin d’espace pour stocker le combustible

     

     

    Poêles à Granulés

    Le poêle à granulés représente l’une des deux grandes familles de poêles à bois. Il se caractérise par l’utilisation de granulés de bois (ou pellets) en guise de combustible.

    L’utilisation du poêle à bois à granulés est simplissime grâce à une automatisation complète de l’alimentation. En effet, un réservoir est relié au système, il n’y a donc pas besoin de mettre soi-même du combustible.
    Cependant cette automatisation requiert d’être reliée à l’électricité, l’appareil n’est donc pas autonome. Une panne électrique pourrait se révéler problématique.

    Le poêle à granulés peut être programmé à l’avance pour qu’il démarre quand on le souhaite, ce qui améliore le confort d’utilisation.

    Poêle à Bûches

    Deuxième famille des poêles à bois, le poêle à bûches diffère du poêle à granulés sur plusieurs points.

  • Tout d’abord sur le prix de son combustible. En effet, son prix au kWh est de seulement 0.03 € contre 0.06 € pour les granulés (et 0.16 € pour le chauffage à l’électricité !). Pour information, le stère (1m3 de bûches) coûte environ 60 € tandis qu’une tonne de granulés équivaut à 290 €.

    Le poêle à bûches demande bien plus d’effort que le poêle à granulés en terme de manutention, et requiert de l’espace pour stocker le bois.

    Les différents matériaux de fabrication

    Les poêles à bois peuvent aussi voir leurs caractéristiques différer selon le matériau utilisé pour leur construction. Nous vous proposons un récapitulatif des différentes possibilités ainsi que leurs inconvénients et avantages.

    La fonte : un matériau solide

      • Poêle en acier : L’acier, composé de fer et d’aluminium, est le matériau le plus en vogue ces derniers temps. Il présente en effet l’avantage de faire monter la température plus rapidement que les autres matériaux. Cependant la baisse de chaleur est quasiment aussi rapide. Après extinction du poêle, la chaleur n’est donc pas restituée. Très léger, il est facile à transporter. De plus l’acier est un matériau facile à travailler, une grande palette de designs est donc disponible.
    • Poêle en fonte : Plus ancien matériau utilisé (la plupart des vieux radiateurs sont en fonte), il est aussi le plus solide. Son autre atout est sa capacité à accumuler la chaleur (inertie thermique) pour ensuite la restituer pendant des heures. Cependant ce matériau est aussi le plus lourd (minimum 100 kg pour un poêle en fonte classique) et plus cher que l’acier.

     

     

    Si vous souhaitez plus d’originalité d’autres matériaux tels que la céramique, la pierre ollaire ou la faïence existent. Ces matériaux coûtent bien plus cher, mais ont une très bonne capacité d’inertie thermique.

    Désormais, c’est à vous décider quel type de poêle à bois vous convient le mieux.