La hausse des prix du pétrole fait flamber le mazout

Publié le 29/09/2018

  • La hausse des prix du pétrole fait flamber le mazout

 Vendredi 28 septembre, le prix maximal du litre était de 0,775 euro pour une commande inférieure à 2000 litres. Au-dessus de 2000 litres, c’était 0,7466 euro le litre. Constat d’un livreur de mazout : "Depuis le mois d’août, le prix du litre a augmenté de 10 centimes hors TVA donc le client malheureusement, il ne s’en sortira pas à moins de 730-740 euros pour mille litres. C’est énorme ! Surtout que l’année passée, mes clients payaient encore 40 centimes le litre et ils ne comprennent pas cette envolée des prix évidemment."

La cause est pourtant assez simple : le pétrole. Il y a un an, le baril de Brent Mer du Nord valait 55 dollars, hier soir à Londres, presque 83 dollars. Plus de 40% d’augmentation sur 1 an !

Et comme la fiscalité sur le gasoil de chauffage est relativement limitée – environ 20% d’accises et de TVA – les augmentations du prix du pétrole se répercutent plus vite et plus fort que dans le cas du litre de diesel ; les prélèvements fiscaux dépassent les 50% du prix du diesel à la pompe.

Et maintenant ?

Il est toujours difficile de prévoir comment les prix du pétrole vont évoluer sur les marchés internationaux. Mais, pour Xavier Timmermans (BNP Paribas Fortis), "à très court terme, il n’est pas exclu de voir des prix du pétrole plus élevés, mais au-delà de 80 dollars le baril, la demande risque de ralentir ce qui va finir par rééquilibrer les choses. Donc, à moyen terme, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de risques, on a plutôt trop de pétrole dans le monde que pas assez."

A moyen terme, pas trop de souci donc mais, à très court terme, c'est plus incertain et, de fait, certains experts commencent à évoquer la possibilité que le baril de pétrole Brent atteigne les 100 dollars dans les prochains mois. 

Dans ce contexte, certains envisagent peut-être de se tourner vers le bois pour se chauffer. Ce n’est pas une mauvaise idée, le bois de chauffage reste le moyen de se chauffer le plus économique. A condition évidemment de disposer d’un système de chauffage complet (et d’une capacité de stocker beaucoup de bois aussi…) si vous souhaitez chauffer toute votre maison au bois. Autre solution, installer un poêle à bois comme chauffage d'appoint pour les longues soirées d'hiver.